Surrender Approche Maurice Cohen Bioénergie Ateliers Conférences Articles Contact Mentions Médecines Marseille

Méthode Surrender

Parcours Maurice Cohen Bioénergie Méthode Surrender Conférences

La Méthode Surrender®, selon la classification conçue par le Centre National de la Médecine Complémentaire et Alternative au National Institutes of Health (Agence gouvernementale USA), appartient aux « Biofield medicines », les systèmes qui utilisent ou activent des champs d’énergie subtile dans et autour du corps à des fins médicales.

Avant tout douce et apaisante, Méthode Surrender® réalise une synthèse et capture l’essence de nombreuses autres pratiques, souvent très anciennes, utilisées de par le monde (ostéopathie crânienne douce, shiatsu, haptonomie…). Elle est enseignée par Seymour Brussel bioénergéticien osthéopathe et le Docteur Rodolphe Meyer.

En travaillant sur la capacité de votre organisme à libérer lui-même ses tensions et faire circuler son énergie, Cette méthode va enclencher une suite naturelle de mécanismes qui provoqueront ou accompagneront le processus de guérison.

La Méthode Surrender n’a pas pour vocation à se substituer à la médecine factuelle, elle est donc complémentaire à d’autres pratiques conventionnelles et non conventionnelles.

Pour accéder à plus d’information
sur la spécificité des actions de la Méthode Surrender, cliquer sur les liens ci-dessous

Le praticien Surrender sent, par les positions des mains appliquées à certains endroits de la tête, ces micro mouvements involontaires des os du crâne et du sacrum ainsi que de l’ensemble des tissus du corps. Grâce à un toucher délicat, il a pour objectif de préserver cette mobilité et de la restaurer si elle est perturbée.

Ces techniques sont très douces et ont pour objectif d’améliorer le fonctionnement du système crânio-sacral (composé du crâne – 14 os – et de toute la colonne vertébrale). Toute limitation de cette infime mobilité pourrait altérer la physiologie du corps entier (par des points de contact le long de la colonne, le système influencerait également le système nerveux).

La méthode Surrender est une pratique innovante de par son approche crânienne, qui reste sa spécificité, et qui lui permet d’obtenir d’excellents résultats.

  • En effet, elle fait place à l’importance du crâne et des structures qui le composent. Mais plus encore que la boîte crânienne, ce sont les mouvements qui l’animent qui intéressent les praticiens.
  • L’approche crânienne tient compte d’un mécanisme baptisé MRP (pour mécanisme respiratoire primaire) et qui est essentiel au fonctionnement du corps humain.
  • L’approche crânienne est particulièrement intéressante dans la mesure où elle est d’une extrême douceur, d’une efficacité conséquente et d’une totale innocuité.
  • En effet, puisque le praticien travaille avec la santé et pas contre la maladie, il ne sert qu’à libérer le corps de ses tensions qu’il s’est vu contraint de mettre en place pour s’adapter à des tensions (physiques ou émotionnelles). C’est un des points essentiels de l’ostéopathie crânienne utilisé par la Méthode Surrender.

Le Mécanisme Respiratoire Primaire est un mouvement involontaire et rythmique. Un peu comme la respiration pulmonaire, il fluctue par cycles d’expansion-rétraction (inspir-expir) à raison d’environ 12 cycles par minutes.

Indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, ce mécanisme se met en place bien avant la naissance, in utero, et donc bien avant la respiration pulmonaire elle-même.

  • Le mouvement respiratoire primaire ou MRP est invisible à l’œil nu, mais perceptible dans l’ensemble du corps, tout particulièrement travaillé au niveau du crâne, où il prend sa source.

     

Ce mécanisme fonctionne grâce à la combinaison de cinq éléments à la fois distincts et mêlés les uns aux autres :

  • – la motilité du SNC (système nerveux central) ;
  • – la mobilité des 14 os du crâne ;
  • – l’action des membranes de tensions réciproques (MTR) ;
  • – la fluctuation du LCR (liquide céphalo-rachidien) ;
  • – la mobilité du sacrum entre les iliaques.

La mobilité/motilité du cerveau à l’intérieur de la boîte crânienne participe au MRP. L’ensemble des structures nerveuses est donc également animé par un mouvement d’expansion-rétraction.

L’ostéopathie considère que les os du crâne sont mobiles les uns par rapport aux autres.

En effet, W.G. Sutherland, élève du Dr Andrew Taylor Still, le fondateur de l’ostéopathie, observa sur un crâne des sutures qui semblaient permettre aux os de s’articuler entre eux (comme les ouïes d’un poisson). Il fut forcé d’admettre que les os, non seulement s’articulaient bel et bien entre eux, mais également qu’ils le faisaient selon des axes bien précis.

De là naquit l’ostéopathie crânienne qu’il continua de développer le restant de sa vie.

– La mobilité des os du crâne est donc un concept tout à fait spécifique à l’ostéopathie (et contesté par le corps médical qui considère qu’une fois l’âge adulte atteint, les os du crâne sont soudés et figés, immobiles).

– Plusieurs études et mémoires de fin d’études ont prouvé la mobilité effective des os du crâne. Bien que de l’ordre de 25 à 45 microns, cette mobilité est parfaitement perceptible pour la main entraînée d’un praticien Surrender ou un ostéopathe.

Les membranes de tensions réciproques (ou MTR) sont des enveloppes qui protègent les structures nerveuses (cerveau et moelle épinière). Ces membranes protectrices sont composées de plusieurs feuillets dont le plus important, pour le praticien, est la dure-mère (il s’agit d’un terme anatomique).

Cette dure-mère possède des expansions, notamment :

– la faux du cerveau
– la tente du cervelet
– la faux du cervelet

C’est sur ces expansions (qui s’attachent sur la face interne des os du crâne) que le praticien est capable d’écouter à la palpation et avec lesquelles il travaille.

Le liquide céphalo-rachidien (ou LCR) qui circule dans l’ensemble du système nerveux (entre les différents feuillets des MTR) participe au MRP.

Bien que la circulation effective de ce liquide ne soit que d’un centimètre par heure, le praticien est à même de percevoir les ondes du MRP qui circulent par vagues au niveau de ce fluide.

Le LCR va également circuler dans l’ensemble de l’organisme à travers de minuscules tubules. Il va servir :

– à véhiculer les nutriments vers les cellule
– à évacuer le déchet
– à transmettre des messages hormonaux.

Il joue donc un rôle crucial dans l’équilibre énergétique global du corps que l’on retrouve dans l’équilibre du QI en médecine chinoise tant au niveau général qu’organique

Cinquième et dernier élément autorisant le MRP : la mobilité de l’os sacré (terme anatomique), c’est-à-dire le sacrum.

– Le sacrum est l’os central du bassin, entouré par les os iliaques avec lesquels il s’articule, il est également relié au crâne par la dure-mère. Sa mobilité doit être en harmonie avec celle perçue au niveau crânien.

– C’est la raison pour laquelle les praticiens effectuent certains gestes en fin de séance en plaçant leurs mains à la fois sous le bassin et sous la tête pour s’assurer de l’harmonie et de l’équilibre existant entre ces deux pôles

En résumé, le praticien va s’attacher à vérifier le MRP selon :

– son rythme
– son amplitude
– sa force.

Le praticien contrôle le nombre de cycles d’expansion-rétraction (baptisés flexion-extension en méthode Surrender et en ostéopathie) par minute.

Généralement le rythme est de 10 à 15 cycles/min.

Au-dessous de ses valeurs, on retrouve souvent des gens fatigués, voire en forte dépression lorsqu’on est à 2 cycles/min. Le praticien fera donc en sorte de relancer le rythme par son action si celui-ci est particulièrement faible.

Les mouvements perçus doivent avoir une certaine amplitude.

Il est évident que des mouvements restreints, confinés, ne témoignent pas d’une bonne vitalité.

Là encore, le thérapeute s’attachera à redonner une bonne amplitude aux mouvements grâce à des techniques spécifiques.

Enfin, le MRP doit être puissant, et cela se ressent dans les mains.

En cas de manque de force, le praticien partira à la recherche du blocage et fera en sorte de le lever.

Presque toutes les séances nécessitent d’aller vérifier le bon fonctionnement du MRP. Le praticien diplômé sait comment doivent normalement fonctionner les os crâniens sur lesquels reposent ses doigts.

Toute perte de mobilité perçue signera une lésion et la retrouver passe par l’investigation des différentes pièces osseuses et de leurs articulations entre elles.

Une fois le repérage du blocage et de la zone contrariée, le praticien va agir sur les sutures crâniennes, sur les membranes et sur le LCR.

Pour cela, il exerce de très légères pressions (qui ne doivent pas excéder 5 grammes en principe) en travaillant sur les structures crâniennes.

– Le sacrum doit également visité.
– De même la relation crâne-sacrum est fondamentale : Les blocages perçus sur l’axe crânio-sacré sont pour la plupart dus à ce qu’on appelle des adhérences de la dure mère, la membrane de tension réciproque qui s’est fixée à certains étages vertébraux en raison des tensions qu’elle a subies et qu’elle a cherchées à compenser.
– De plus, bien que prenant sa source au niveau du crâne, le MRP se transmet à toutes les structures de l’organisme (os, muscles, organes, etc.), sur lesquels il est donc possible d’agir.

Comme toujours, le praticien fera en sorte de traiter la cause et pas les adaptations qui ne sont que des conséquences. Le symptôme qui amène quelqu’un à consulter est généralement une adaptation qui a une cause située en amont.

Parcours Approche Maurice Cohen Bioénergie Surrender Ateliers Conférences Articles Contact Témoignages Mensions Médecines Marseille
Mon parcours
Approche Maurice Cohen Bioénergie Surrender Ateliers Conférences Articles Contact Mentions Médecines Marseille
Approche Corps Energie
Bioénergie Maurice Cohen Surrender Approche Ateliers Conférences Articles Contact Mentions Médecines Marseille
Bioénergie
Ateliers Maurice Cohen Approche Bioénergie Surrender Conférences Articles Contact Mentions Médecines Marseille
Ateliers
Conférences cafés santé Maurice Cohen Approche énergétique Ateliers Bioénergie Surrender Contact Marseille
Conférences
Articles Maurice Cohen Approche Bioénergie énergétique Surrender Conférences Contact Marseille
Articles

Au delà de la technique ma réflexion…

Il parait important de préciser que la prévention est de rigueur lorsqu’on souhaite être juste avec son corps. En effet, c’est par des gestes quotidiens (Qi gong, Tai Chi, Do-In, Présence Posturale) que l’on préserve les capacités d’auto régulation et d’auto guérison de notre organisme.

Il convient à chacun de poser son attention sur les faits et gestes qui dérèglent inconsciemment l’équilibre parfait de l’horloge suisse qu’est notre corps.

De nombreuses méthodes travaillent en complémentarité pour accorder le geste juste à la réparation des dysfonctionnements et des déséquilibres, la méthode surrender en est une, d’autre sont tout autant importantes lors elle travaille en adéquation dans ce même but, restaurer le bien-être afin que nous puissions apprécier la vie telle que nous l’imaginons.

Cet esprit de vie, ce souffle de vie, que les chinois appelle QI et qui justifie de l’énergie qui circule en nous, prenons en soin….

Au-delà de toute philosophie, tout ce qui arrive à l’individu est juste et nécessaire à son évolution ou à son changement. Il peut trouver son équilibre à l’endroit où la vie a décidé de le situer, il y a donc un équilibre entre la terre, l’univers et notre identité terrestre.

Le souffle de vie alimenterait cet ensemble et coulerait à l’identique en nous. Cette énergie, l’élément vital, si bien décrite par WG Sutherland, circule en nous, et la philosophie chinoise en propose une structuration et une physiologie à travers la théorie des 5 éléments liée au Qi souffle de vie : deux approches différentes, avec un référentiel et une cohérence similaire.

L’humain est donc la quintessence exprimée par les éléments, un équilibre précaire que seule l’intelligence de la cellule peut définir sans contrainte, sans influence, dans une notion de « lâcher prise » si bien définie par la Méthode Surrender.

Ainsi, la correction propose le mouvement énergétique, elle assure l’équilibre, nourrit l’énergie nécessaire à la réparation et accompagne l’énergie qui irrigue les tissus en faveur de notre bien-être. Il nous appartient d’adopter une hygiène de vie quotidienne qui permet d’apprendre à lâcher prise.

Au-delà de notre conception dichotomique de la réalité, le sens global de notre chemin de vie implique une logique qui nous dépasse. Le surfeur se laisse donc porter par la vague et c’est ainsi qu’il trouve son équilibre.

La Méthode Surrender en pratique

Comme toute pratiques globale, La méthode Surrender est adapté à élimination de la douleur, au rééquilibrage en faveur de la cohérence cœur corps conscience, mais surtout à restaurer le lien corps esprit qui nous fait défaut dans la vie trépidante que nous vivons.

• Solutions tendino-musculaires, viscérales, posturales, circulatoires, analgésiques, énergétiques, vascularisantes

• Action sur le stress, la douleur, la récupération physique,

• L’activation des fonctions naturelles parasympathique en vue de moins sédater (prise en charge non médicamenteuse)

• Meilleure qualité de vie, moins de fatigue, moins de douleurs lors de traitements lourds. La méthode recommandée pour des soins intégrés.

• Proprioception, écoute, attention, recentrage, enracinement, retour à soi, lien corps-esprit

• Régulation des stress Musculo Squelettique, émotionnel dans le cadre professionnel

Au cours d’une séance, je place mes mains au contact de du corps dans des positions spécifiques et plus précisément sur le crâne et le sacrum.

Mon action vise à irriguer énergétiquement chaque organe grâce aux flux et reflux des fluides corporels (air, énergie, sang, eau), à réactiver le mouvement naturel dans l’organisme.

C’est un moment de lâcher prise du praticien et du bénéficiaire, un abandon, un contact avec votre « partenaire silencieux » qui facilite l’accés à vos capacités d’auto-guérision (cellulaires, biochimiques et biophysiques) aux endroits où c’est essentiel et nécessaire.

Pendant une séance de 30 minutes, le sujet expérimente une grande sensation de détente, une forte impression de tranquillité, de la chaleur par l’action sur la cohérence cardiaque, et ses effets sur le système immunitaire : une circulation énergétique fluidifié et dynamisée, une énergie vitale renouvelée.

Quelles que soient les explications (médicales, physiologiques, psychologiques, spirituelles ou énergétiques), les bénéfices cliniques sont tangibles et scientifiquement vérifiés.

Séance Méthode Surrender – sur rdv au 06 36 66 97 48

Durée : 1h30

Tarif : 60 €

Partagez :

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur skype
Partager sur whatsapp

Association créée par Samia Abdelmoumen pour promouvoir la santé par des méthodes non médicamenteuses. Magazine en ligne, accès libre.

Prestations bien-être pour améliorer la qualité de vie au travail. 

 

Réalisation

YZY Maurice Cohen Surrender Bioénergie Marseille création site

YZY

Coaching et réalisation
de sites